Orages : Mobilisation à Saint-Sornin

Depuis la tempête de 1999, il n'y avait pas eu d'épisode aussi violent. Tout le village est sinistré. En direct de Saint-Sornin, le journaliste Jérôme Deboeuf nous décrit la situation.

France 3

Ce jeudi 5 juillet au matin à Saint-Sornin (Charente), les pompiers ont paré au plus urgent. "Ils ont continué leur opération de bâchage et ont reçu le renfort de pompiers des Deux-Sèvres, de la Vienne et de Charente-Maritime, raconte le journaliste Jérôme Deboeuf. Il y a énormément de travail dans le secteur Est de La Rochefoucauld". Cinq communes sont touchées : on est passé de 800 à 1 000 maisons dont la toiture a été percée par la grêle.

Une permanance tenue à la mairie par des assureurs

La Croix Rouge est également arrivée en renfort pour prendre en charge les personnes venues s'abriter au complexe sportif de Saint-Sornin. "Des experts, des assureurs, tiennent également une permanence à la mairie pour aider la population, poursuit le journaliste. Une unité spéciale de la sécurité civile en provenance de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), prévue initialement sur Saint-Sornin, a été détournée sur la Charente limousine, sur la commune de Chabanais". Là aussi la grêle a endommagé bon nombre d'habitations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Bolbec évoque un orage \"inouï\", sur sa commune mardi 3 juillet au soir. (Illustration)
Le maire de Bolbec évoque un orage "inouï", sur sa commune mardi 3 juillet au soir. (Illustration) (NICOLAS TUCAT / AFP)