Orages : l'exaspération des habitants de Morlaix

Hier, il est tombé en une demi-heure l'équivalent d'un mois de pluie à Morlaix, dans le Finistère. Une journée épuisante pour les habitants.

Partout dans la ville de Morlaix (Finistère), une boue épaisse et tenace; elle recouvre les rues, défigure les façades, et décourage les commerçants. Dans une cinquantaine de boutiques, le constat est le même : les dégâts sont considérables. À l'intérieur d'un supermarché, des dizaines de produits, imbibés d'eau et de boue, sont bons pour la poubelle. Un peu plus loin, une fleuriste a elle aussi jeté une bonne partie de sa production. "Le magasin est dans un état pas possible, c'est désolant, confie-t-elle, il y en a pour plusieurs jours de nettoyage. Toutes les plantes sont saccagées".

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle demandée

300 pompiers et employés municipaux sont à pied d'oeuvre pour tout nettoyer. Des pompes ont été installées pour aspirer l'eau dans les sous-sols des habitations. Beaucoup de commerçants et d'habitants trouvent que la violence de l'orage n'a pas été suffisamment anticipée : "On n'a eu aucun appel de la mairie, rien du tout. Du coup nous on habite assez loin, le temps qu'on arrive ventre à terre, c'était déjà trop terre, il y avait de l'eau à mi-cuisse devant le magasin". Réponse de la mairie : "On avait une alerte orage, qui a été diffusée du reste, mais l'alerte orage ne veut pas dire que la pluie va tomber avec une telle violence de façon localisée sur Morlaix", explique Agnès Le Brun. La mairie a demandé cet après-midi la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
orage 
orage  (FRANCE 2)