Intempéries : juin, un mois record

Publié Mis à jour
Intempéries : juin, un mois record
FRANCE 2
Article rédigé par
S.Piard, A.-C.Roth, M.Petitjean A.Lo Cascio, M.Cazaux, N.Jauson - France 2
France Télévisions


Certains prévisionnistes redoutent que les orages très violents et les pluies de grêle deviennent de plus en plus nombreux. Depuis le début du mois, il y a eu 180 000 impacts de foudre enregistrés en France, ce qui est totalement inédit.

Ils zèbrent de plus en plus souvent. Le mois de juin 2022 marque un nouveau record : 180 000 éclairs, soit 8 000 de plus qu’en juin 1993. En cause : les récentes vagues de chaleur. Au sol, la température grimpe. L’air se charge en humidité et remonte vers les nuages où il croise des courant plus froids. Cette rencontre explosive donne naissance aux orages.

"On s’attend à une intensification des orages et des épisodes de grêle"

On constate des orages, mais aussi de la grêle. Des grêlons qui font jusqu’à 10 cm de diamètre. Ils se forment dans les nuages quand les gouttes de pluie, portées par l’air chaud, remontent et s’agglomèrent. De petites masses de glace qui se collent pour devenir d’énormes grêlons qui perforent toits et pare-brise. Les experts annoncent des épisodes plus fréquents à venir. "Dans le contexte du changement climatique on aura une atmosphère plus chaude. On sait que dans une atmosphère plus chaude, on peut avoir plus de vapeur d’eau donc plus de carburant pour ces orages. On s’attend à une intensification des orages et des épisodes de grêle", explique Christelle Robert, prévisionniste à Météo France. Ce qui engendre aussi des pluies diluviennes.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.