Sur les pistes, quand vient la nuit

Une équipe de France 3 a rencontré à Tignes les travailleurs de l'ombre, ceux grâce à qui les vacanciers skient l'esprit léger. 

FRANCE 3

À 17 heures, quand les pistes ferment aux skieurs, une autre vie commence à Tignes (Savoie). C'est l'heure où les pisteurs entrent en scène. "La seule chose qu'on vérifie c'est surtout qu'il n'y ait plus personne sur les piste", commente l'une d'elle. À la nuit tombée, ce sont les dameuses qui débutent leur danse.

Un travail colossal

Toute la nuit, elles tassent la neige, bouchent les trous et aplanissent chaque piste. "Il y a énormément de masse de neige déplacée la journée par les skieurs. Notre but, c'est de remonter cette neige qui a été descendue et de la ramener des bords de pistes vers l'intérieur", explique un conducteur.

Les pisteurs déclenchent de leur côté les avalanches à la dynamite afin de sécuriser les zones à risques. Un travail colossal se déroule jusqu'à 9 heures précises, le lendemain matin. Heure à laquelle commence une nouvelle journée de ski, l'esprit léger.

Le JT
Les autres sujets du JT