Neige : comment ne pas aller travailler en toute légalité ?

Quand tombe la neige, le trajet pour aller au travail s'avère parfois difficile. Quand celui-ci est pratiquement impossible, il vous est possible de demander à votre employeur de ne pas venir travailler, sous conditions.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Ne pas aller travailler à cause de la neige, est-ce légal ou non ? "Oui, tout à fait, l'impossibilité de se déplacer est un motif légitime d'absence, et le salarié peut bien évidemment apporter des explications", explique Nathalie Lailler, avocate et spécialiste du droit du travail. Le salarié risque-t-il quelque chose ? "Ce ne serait pas sérieux de la part de l'employeur de sanctionner un salarié, sauf si on se trouvait dans un abus de droit. Si un salarié qui habite à la porte à côté de l'entreprise invoque une intempérie pour ne pas venir travailler, là il s'agit de mauvaise foi. Il ne faut pas oublier que dans les relations au travail, l'obligation de bonne foi prime sur tout", ajoute-t-elle.

Des articles de presse et bulletins météorologiques comme preuves

Faut-il garder des preuves de ce qui nous a empêché de venir travailler ? "Personnellement, en 15 ou 17 ans d'exercice professionnel, je n'ai jamais vu un salarié venir me voir pour me dire qu'il avait été sanctionné pour un retard lié à des intempéries", explique Nathalie Lailler, qui indique que vous pouvez vous munir de "bulletins météorologiques", d'"articles de presse" ou encore de "bons de retard distribués par la SNCF". Enfin, le salarié est-il payé en son absence ? "Non, pas de travail, pas de salaire. C'est le principe. En toute logique, l'employeur lui proposera de rattrapper les heures non travaillées ou il y a une possibilité, éventuellement, de faire une compensation avec des jours de congés payés, toujours par accord entre l'employeur et le salarié", conclut-elle.

Sans surprise, les voies ferrées ont très vite été recouvertes de neige, gênant considérablement la circulation des trains. A Bourg-Saint-Maurice (Savoie), de nombreux TGV ont eu plusieurs heures de retard. 
Sans surprise, les voies ferrées ont très vite été recouvertes de neige, gênant considérablement la circulation des trains. A Bourg-Saint-Maurice (Savoie), de nombreux TGV ont eu plusieurs heures de retard.  (PATRICK FLOHIMONT / CITIZENSIDE / AFP)