Neige : quel comportement adopter en cas d'absence ou de retard au travail ?

Les chutes de neige qui paralysent le trafic en Ile-de-France depuis hier 6 février ont été synonymes de retard et d'absence pour de nombreux salariés. La journaliste Justine Weyl évoque ce cas particulier.

FRANCE 2

Le trafic est paralysé par la neige en Ile-de-France depuis hier, 6 février. Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste Justine Weyl évoque l'éventualité d'une absence ou d'un retard pour les salariés à cause des conditions climatiques. D'abord, l'employeur ne peut pénaliser un salarié en cas de retard causé par les conditions météorologiques. La journaliste précise : "Les intempéries sont considérées comme un cas de force majeure. Le salarié doit obligatoirement prévenir son employeur dans les plus brefs délais en conservant une trace de la prise de contact (mail, message), ainsi que des preuves qui attestent des problèmes sur les routes (captures d'écran du trafic routier, attestation de transport ou même photographie)."

Quelle rémunération en cas d'absence ?

La journaliste aborde ensuite la question de la rémunération en cas de retard ou d'absence due aux conditions climatiques. "L'employeur propose ou impose au salarié de prendre une RTT ou un jour de congé, ou de réduire le temps d'absence sur des heures supplémentaires déjà effectuées. En cas d'impossibilité de quitter son lieu de travail, il est possible de rester sur place avec l'accord de l'employeur. À noter qu'il est interdit de partir plus tôt sans l'aval de son supérieur."

Le JT
Les autres sujets du JT
La neige à Paris, le 5 février 2018.
La neige à Paris, le 5 février 2018. (MAXPPP)