VIDEO. Mont-Blanc : l'accès va être limité à cause de la surfréquentation

L'accès au Mont-Blanc (Haute-Savoie) va être restreint sur décision du préfet dans le courant du mois de juillet. En cause, sa surfréquentation qui provoque, par manque de préparation, des accidents mortels. 

FRANCE 2

Le Mont-Blanc (Haute-Savoie) avec ses neiges immaculées est un décor qui attire nombre d'alpinistes aux beaux jours. Mais depuis quelques années, la voie du Goûter, derniers accès avant le mythique sommet, ressemble à une autoroute. 20 000 personnes y ont circulé rien qu'en 2017. Le refuge du Goûter sature. Il dispose de 120 places disponibles, mais accueille souvent 150 pensionnaires, pour ne laisser aucun alpiniste dehors. Ce samedi matin 14 juillet, le préfet de la Haut-Savoie Pierre Lambert en a limité l'accès aux seules personnes ayant réservé. Une mesure expérimentée pendant une semaine et qui vise à limiter les ascensions mal préparées. Les gendarmes de haute montagne, stationnés plus bas, seront chargés de faire respecter cette règle. 

15 personnes mortes en 2017

Ouvert en 2013, le refuge du Goûter se trouve à 3 600 mètres d'altitude, soit entre huit et 12 heures de marche du sommet du Mont-Blanc. Sa surfréquentation endommage les équipements. Le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie) a été le premier à tirer la sonnette d'alarme et a menacé de fermer le refuge. "Ce que l'État est capable de faire sur la mer, en imposant des permis, en sanctionnant, pourquoi ne le fait-il pas sur cet itinéraire du Mont-Blanc? " s'interroge-t-il. "On n'est plus sur de la culture de montagne, on n'est plus sur de l'alpinisme, on est sur du tourisme et du n'importe quoi" affirme-t-il encore. Réservée aux alpinistes chevronnés, la voie du Goûter n'est pas sans danger. En 2017, 15 personnes y ont trouvé la mort.  

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avalanche s\'est produite dans le massif des Aiguilles rouges, près de Chamonix.
L'avalanche s'est produite dans le massif des Aiguilles rouges, près de Chamonix. (MARTELET CHRISTIAN / HEMIS.FR / AFP)