Cet article date de plus de quatre ans.

Fortes chutes de neige en Paca : "Un événement qui survient, en moyenne, tous les cinq à six ans"

Le prévisionniste Régis Crépet est revenu, samedi pour franceinfo, sur l'épisode neigeux qui frappe une partie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
De la neige dans un champ près de Gardanne (Bouches-du-Rhône), le 1er décembre 2017. (MAXPPP)

Alors que quatre départements de Paca (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Var) sont placés, samedi 2 décembre, en vigilance orange à la neige et au verglas, avec de fortes chutes de neige et de grosses difficultés de circulation dans le Var, Régis Crépet, prévisionniste à la Chaîne Météo, affirme, sur franceinfo, qu'il s'agit d'un "événement qui survient, en moyenne, tous les cinq, six ans".

franceinfo : S'agit-il d'un épisode exceptionnel ?

Régis Crépet : Nous sommes en hiver et en Méditerranée. Contrairement aux apparences, on peut avoir de fortes chutes de neige, à cause, justement, du contraste de températures entre l'air froid qui descend du nord et la mer qui reste encore assez douce à cette époque de l'année. Donc, dans certaines conditions, cela forme une grosse dépression, ce qui est le cas depuis cette nuit entre la Corse et le Var et les pluies s'enroulent tout autour. Et, comme il fait froid, la pluie se transforme en neige, pas véritablement sur le littoral, mais à partir de 300m d'altitude. Les flocons sont quand même tombés jusque sur Marseille, ce matin, mais ça ne tenait pas au sol. À Aix-en-Provence, en revanche, il neige à gros flocons.

Est-ce un épisode fréquent ?

C'est un évènement qui survient, en moyenne, tous les cinq, six ans. En janvier 2009, la neige était tombée à Marseille. Cela avait vraiment tenu au sol. Dans l'intérieur du Var, il y a jusqu'à vingt centimètres à Brignoles et, effectivement, on n'avait pas vu ça depuis 2001. Il faut dire que, depuis quelques années, on avait perdu l'habitude d'avoir des hivers froids. C'est cyclique. Les hivers 2005 à 2010 avaient été beaucoup plus froids, donc on peut dire que c'est quelque chose qui survient en moyenne tous les cinq, six ans.

Quelles sont vos prévisions pour la suite du week-end ?

La tendance va être clairement à l'amélioration. Ce matin, il faut vraiment faire très attention parce qu'il neige encore et ça tient au sol. À partir du milieu de matinée, les chutes de neige vont commencer à faiblir et, avec le léger redoux de l'après-midi, les conditions de circulation pourront s'améliorer. Demain, dimanche, on va retrouver du soleil. Il fera froid, il y aura du mistral, mais il ne neigera plus, ce sera ensoleillé.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.