DIRECT. La tempête Gabriel quitte la France, seul le département de l'Aveyron reste en vigilance orange

Des chutes de neige sont néanmoins attendus dans l'est de la France.

Un automobiliste traverse un paysage enneigé à Godewaersvelde (Nord), le 30 janvier 2019.
Un automobiliste traverse un paysage enneigé à Godewaersvelde (Nord), le 30 janvier 2019. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Accalmie sur le front des intempéries. La tempête Gabriel quitte la France, mercredi 30 décembre à la mi-journée, se dirigeant vers l'Allemagne. Les conditions de circulation s'améliorent dans le nord-est de l'hexagone et seul un département est encore en vigilance orange, contre 43 au début de la tempête.

Trois départements en alerte. Il n'y a plus qu'un département en vigilance orange à la neige et au verglas mercredi à 16 heures, selon le dernier bulletin de Météo France. Il s'agit de l'Aveyron. Par ailleurs, les Pyrénés-Atlantiques et es Hautes-Pyrénées sont en vigilance orange pour des risques d'avalanches.

Des chutes de neige se poursuivent. Des averses de neige vont toucher la Lorraine cet après-midi, 5 à 10 cm de poudreuse sont attendus dans la Meuse. Dans l'Aveyron, le temps s'améliore nettement, mais les températures vont rester négatives à des altitudes basses et on attend encore entre 2 et 5 cm de neige en dessous de 500 m d'altitude et 10 cm au-dessus.

Des coupures d'électricité. 41 000 foyers sont encore privés d'électricité ce mercredi matin partout en France, indique Enedis. Les trois départements picards, l'Oise, l'Aisne et la Somme, sont les plus touchés, précise le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité.

Des conditions de circulation encore difficiles. Les transports scolaires sont suspendus notamment dans toute la région des Hauts-de-France, en Mayenne, en Seine-Maritime, dans l'Eure, dans l'Orne, en Bourgogne et dans les départements franciliens de la grande couronne (Essonne, Seine-et-Marne, Yvelines, Val-d'Oise).