VIDEO. Avalanche en Italie : le travail de fourmi pour retrouver les disparus de l'hôtel dévasté

Les secouristes italiens poursuivent leurs efforts pour tenter de retouver des survivants dans les entrailles de l'hôtel enseveli mercredi sous une avalanche.

APTN / REUTERS

Ils ont raconté avoir survécu dans le noir, le froid et le silence en mangeant de la neige... ou du Nutella. Neuf personnes, dont quatre enfants, ont été retrouvées vivantes, vendredi 20 janvier, dans les entrailles de l'hôtel enseveli mercredi sous une avalanche, dans les Abruzzes, en Italie.

Depuis, les secouristes italiens poursuivent leur travail de fourmi pour tenter de retrouver des survivants. Mais plus aucun signe de vie n'a émané des décombres de l'hôtel Rigopiano. Le nombre de disparus a été porté à 24, dimanche 22 janvier, depuis que des clients ont signalé la présence d'un employé sénégalais qui n'avait pas été recensé jusqu'alors.

"Nous avons de l'espoir"

"Même s'il n'y a pas de signe de vie, on peut creuser à travers un mur et soudain avoir un contact, c'est ce qui s'est passé avec les autres survivants. Nous avons de l'espoir", a annoncé le porte-parole des pompiers, depuis le QG des secours à Penne.

Pour tenter de localiser des disparus, les secouristes font appel à des chiens qui creusent dans les étroits conduits creusés dans le mur de neige. Dans le froid, la neige et le brouillard, et sous la menace de nouvelles avalanches, ils progressent très lentement, de crainte d'éboulements.

L'avalanche, l'équivalent de 4 000 camions à pleine vitesse

Selon les premiers calculs des carabiniers, 120 000 tonnes de neige et de débris, l'équivalent de 4 000 camions à pleine vitesse, ont dévalé la pente mercredi après-midi. Des images filmées avec un drone permettent de constater les dégâts sur le bâtiment et autour.

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte au lendemain du drame pour déterminer si tous les risques avaient été pris en compte, dans la construction de l'hôtel comme dans le déroulement de la journée de mercredi.

Des secouristes près de l\'hôtel Rigopiano dans les Abruzzes (Italie), dévasté par une avalanche, le 21 janvier 2017.
Des secouristes près de l'hôtel Rigopiano dans les Abruzzes (Italie), dévasté par une avalanche, le 21 janvier 2017. (CNSAS / AFP)