Cet article date de plus de cinq ans.

Avalanche à Valfréjus : toutes les précautions ont-elles été prises ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Avalanche à Valfréjus : toutes les précautions ont-elles été prises ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de l'avalanche qui a coûté la vie à cinq légionnaires, les questions se multiplient.

Une avalanche s'est déclenchée hier, lundi 18 janvier, dans la station de Valfréjus (Savoie) et a emporté un groupe de militaires lors d'un exercice. Cinq d'entre eux sont décédés. Ont-ils manqué de prudence en s'engageant à 52 sur un chemin étroit avec un risque d'avalanche élevé ? Car leur nombre était tel qu'ils ne pouvaient respecter les zones d'espacement de sécurité.

Certains légionnaires étaient débutants

Les secouristes se sont étonnés en constatant le faible niveau de ski de certains rescapés, qui étaient à peine débutants. L'armée confirme, mais se défend. "Certains étaient moins expérimentés que d'autres. Mais c'est normal, il faut bien démarrer", déclare le général Hervé Bizeul, commandant de la 27e brigade d'infanterie de montagne. "Le niveau était largement suffisant", martèle-t-il.

Tous les militaires portaient un détecteur de victime d'avalanche (DVA), mais certains maîtrisaient mal son fonctionnement. Enfin, s'il y avait bien des encadrants militaires (6 mois de formation), aucun guide de haute montage (6 ans de formation) n'accompagnait le groupe. "Toutes les précautions ont-elles été prises ou y a-t-il eu imprudence ? Une enquête vient d'être ouverte pour tenter de le déterminer", conclut le journaliste de France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avalanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.