Maine-et-Loire : des milliers de poissons asphyxiés avec la décrue

C'est une conséquence des intempéries dont on a peu parlé. Avec la décrue de la Loire et de ses affluents, plusieurs milliers de poissons se sont retrouvés piégés, privés d'oxygène.

FRANCE3

Des mulets par centaines, tous morts. Mais aussi des brochets, des anguilles et du sandre qui s'accumulent sur la rive. C'est à ce triste spectacle qu'assistent les pêcheurs habitués du lieu. "Je n'ai jamais vu une catastrophe comme ça", se désole un pêcheur. À Champtocé (Maine-et-Loire), c'est le branle-bas de combat. 30 pompiers épaulés par des agents communaux et des bénévoles ramassent inlassablement depuis lundi ces poissons morts.

60 tonnes de poissons morts ramassés en une semaine

Mais malgré l'odeur pestilentielle, madame le maire fait face à la situation. "Hormis le découragement que l’on peut avoir, et la peine que l'on peut avoir avec tous ces cadavres de poissons, ma préoccupation est l'aspect sanitaire. On veut ramasser les cadavres au plus vite pour éviter les nuisances", explique Valérie Lévêque, maire de Champtocé. C'est la lente décrue de la Loire qui est à l'origine de cette hécatombe. 60 tonnes de poissons morts ramassés en une semaine. La Rome, petit affluent de la Loire, est montée très au-dessus des niveaux habituels. Les végétaux ont absorbé l'oxygène nécessaire aux poissons, causant leur mort par milliers.

Le JT
Les autres sujets du JT