VIDEO. Intempéries dans le Gard : le ministre de l’Intérieur appelle à maintenir la vigilance

Placé en alerte rouge aux intempéries vendredi 10 octobre, le département du Gard a connu une nuit mouvementée.

FRANCE 2

Le réveil a été difficile pour les habitants du Gard ce samedi 11 octobre. Routes impraticables, habitations inondées, toitures éventrées, les dégâts sont considérables dans la région de Nîmes.
Les secours ont dû effectuer plus de 600 interventions dans le département dans la nuit de vendredi à samedi. Une équipe de France 2 s’est rendue sur place.
"Nous avons plutôt été ennuyés par des feux d’habitations dûs à la foudre", raconte un des pompiers du CODIS.

La vigilance est maintenue

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s’est rendu samedi 11 octobre au matin, au centre de crise de la sécurité civile pour faire un état des lieux de la situation.
"Les précipitations de la nuit ont été moins importantes qu’on ne le pensait mais tout de même significatives. Le Gard est maintenu en vigilance orange. Il  y a un risque de précipitations importantes pendant la nuit et cela pourrait se prolonger jusqu’à lundi ou mardi", a indiqué le ministre de l’Intérieur au micro de France 2.


Le département du Gard a été rétrogradé samedi en vigilance orange par Météo France. Les départements de l'Ardèche, de la Drôme, de l'Hérault et la Lozère restent en vigilance orange et sont rejoints par le département du Var.

Inondations dans le Gard. Des routes arrachées comme à Sagries sur la route d\'Uzes - Le 10 octobre 2014.
Inondations dans le Gard. Des routes arrachées comme à Sagries sur la route d'Uzes - Le 10 octobre 2014. (MAXPPP)