Cet article date de plus de trois ans.

Val-de-Marne : à Villeneuve-Saint-Georges face aux crues, "nous devrions avoir des camions militaires pour nous aider"

Sylvie Altman, la maire PCF de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), a annoncé, mercredi sur franceinfo, que des militaires doivent être déployés pour faire face aux inondations.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le parking de la gare RER est inondé à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 23 janvier 2018. (MAXPPP)

Des camions militaires doivent être déployés, mercredi 24 janvier, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), a annoncé, sur franceinfo, la maire PCF de la commune Sylvie Altman. Alors que 23 départements sont en vigilance orange crues-inondations en France, "l'eau continue de monter, sans doute jusqu'à vendredi", a indiqué Sophie Altman.

>>>> Suivez l'évolution de la situation en direct

Dans ce contexte, "nous devrions avoir, aujourd'hui, pour le quartier de Triage qui est peu accessible, des camions militaires pour nous aider à évacuer et faire circuler les personnes", a détaillé l'élue.

Tout le monde ne part pas de sa maison ou de son logement, mais il est important que l'on soit toujours présent, pour protéger et pour permettre d'évacuer

Sylvie Altman
maire de Villeneuve-Saint-Georges
(Val-de-Marne)

à franceinfo

La commune a déjà procédé cette semaine à plusieurs évacuations. "Nos services municipaux sont 24 heures sur 24 sur le terrain, a précisé Sylvie Altman. Au fur et à mesure que l'eau monte, que de nouvelles rues sont concernées, on procède à de nouvelles évacuations", poursuit l'élue communiste.

La commune de Villeneuve-Saint-Georges est doublement concernée par les crues, celle de la Seine et de l'Yerres. Deux quartiers sont déjà inondés. Le premier se situe à la confluence de l'Yerres et de la Seine et concerne 1 200 personnes, tandis que, depuis lundi, le quartier de Triage situé le long de la Seine est touché et 2 000 personnes sont concernées. "On estime que le niveau sera proche de 2016", a conclu Sylvie Altman.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.