Tempête : les pêcheurs bretons sont privés de mer

La tempête et la forte marée empêchent les pêcheurs de prendre la mer. L'activité économique du port du Conquet s'en ressent. Le reportage de France 3.

FRANCE 3

Le vent souffle toujours très fort ce mardi 9 février, et il n'est pas question de prendre le moindre risque pour les pêcheurs bretons. Malgré ses 30 années d'expérience, le maître du port du Conquet (Finistère) est impressionné. "Ça fait des années que je n'ai pas vu une mer aussi en colère", confie à France 3 Hervé Ily.

Entre la tempête et la forte marée, les pêcheurs sont contraints de rester à quai. Certains n'ont pu prendre la mer depuis une semaine. Dans l'atelier du port, il n'y a pas eu de nouvel arrivage de poissons depuis. Les mareyeurs ne s'inquiètent pas : ils se rattraperont la semaine prochaine car une fois l'épisode météorologique passé, les poissons seront nombreux.

"Faire le maximum"

La navette maritime en direction des îles fait partie des rares bateaux autorisés à naviguer. Hier, la liaison était tout de même fermée. "On essaye de faire le maximum tout un gardant une marge de sécurité suffisante. On s'habitue à ce genre de responsabilité", déclare Ronan Puloc'h, capitaine du Penn Ar Bed. Les pêcheurs du Conquet devront patienter jusqu'à la fin de la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vagues géantes à Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique), le 24 août 2015.
Des vagues géantes à Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique), le 24 août 2015. (CITIZENSIDE / CAROLINE PAUX / AFP)