Sinistrés : une nouvelle nuit les pieds dans l'eau

Certains sinistrés ont choisi de rester chez eux malgré la crue. En direct de Crosne (Essonne), Dorothée Olliéric interviewe l'un d'entre eux.

FRANCE 2

"Ce sinistré n'est pas le seul à avoir choisi de rester chez lui", atteste Dorothée Olliéric en direct de Crosne (Essonne). "Pas mal de voisins ont choisi de rester dans ce quartier pourtant bien inondé, et je peux vous dire que tous surveillent la montée des eaux comme le lait sur le feu", témoigne la journaliste.

Une longue décrue

"La maison de Michel Crosnier se trouve juste à côté", poursuit la journaliste. "Il faut savoir qu'actuellement, dans son sous-sol, il y a pratiquement deux mètres d'eau". "Malheureusement, le pic est prévu pour demain", déplore le sinistré. "Nous attendons avec impatience la décrue qui va être très longue compte tenu des quantités d'eau qui sont tombées. Elle est prévue au moins sur deux ou trois semaines. (...) Il faut attendre la décrue pour constater les dégâts, mais je pense qu'ils vont, comme en 2016, être importants."

Le JT
Les autres sujets du JT
(MICHEL STOUPAK / NURPHOTO)