Mont Agung : la population évacuée dans la crainte d'une explosion

Des dizaines de milliers de touristes sont actuellement bloqués sur l'île de Bali (Indonésie) en raison de l'éruption imminente du volcan Agung. L'aéroport est fermé et l'alerte maximale a été déclenchée. Dans les années 1960, une éruption avait causé la mort de 1 600 personnes.

France 3

Un panache de plus de trois kilomètres de haut. Le volcan gronde depuis plusieurs jours et les prières de ces écolières ne semblent pas apaiser la colère du mont sacré Agung. Les autorités craignent une éruption imminente. 100 000 personnes ont reçu l'ordre de quitter la zone. "Nous sommes venus au centre d'évacuation, car nous sommes terrorisés par cette énorme colonne de fumée noire qui monte du volcan depuis hier. Nous vivons dans la zone de danger, alors nous devons fuir", explique un habitant.

L'éruption de 1963 dans toutes les mémoires

De nuit, on peut apercevoir le magma jaillir du cratère. Des explosions se font entendre et les secousses sont permanentes. Autour du volcan, les projections de cendres sont continues, et sur ces images amateurs, on peut observer les premières coulées de boue volcanique. Sur l'île de Bali, très prisée des touristes, des milliers de visiteurs sont bloqués. L'aéroport a été fermé pour plusieurs jours. Mais pour certains, l'activité du mont Agung reste un spectacle. Pourtant, à Bali, nul n'a oublié qu'en 1963, le volcan a tué 1 600 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
le Mont Agung à Bali (Indonésie), le 26 novembre 2017.
le Mont Agung à Bali (Indonésie), le 26 novembre 2017. (SONNY TUMBELAKA / AFP)