Cet article date de plus de quatre ans.

Intempéries : les dégâts de la tempête Egon

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Intempéries : les dégâts de la tempête Egon
Article rédigé par
France Télévisions

Une tempête hivernale a traversé le nord de la France. Le vent a soufflé fort, jusqu'à 146 km/h à Dieppe (Seine-Maritime) et 138 km/h près du Havre.

Le front de mer à Saint-Malo la nuit dernière, jeudi 12 janvier. Seuls quelques intrépides sont sortis pour admirer la tempête. Les vents soufflent fort, la mer est très agitée. "Il fait froid, mais ça vaut le coup d'oeil. C'est magnifique", estime cet homme. Beaucoup d'eau dans les rues du bord de mer, mais aucun dégât majeur. Au Havre (Seine-Maritime) en revanche, le vent a couché plusieurs bateaux sur les quais. Les responsables du port interviennent en urgence pour resserrer les cales et les amarres.

Un vent extrêmement violent

Le vent a soufflé à plus de 100 km/h. Dès 19 heures, le pont de Normandie a été fermé à la circulation. La nuit dernière, jeudi 12 janvier, c'est en fait tout le nord de la France qui affrontait la première forte tempête hivernale. Sur ces images tournées à Lille (Nord), personne dans les rues et un vent extrêmement violent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.