Intempéries : la Corse coupée du monde

En Corse, de nombreux voyageurs sont toujours bloqués, dimanche 22 décembre, en raison du passage de la tempête Fabien. Les avions sont cloués au sol et les bateaux doivent rester à quai. Les vents ont été particulièrement forts sur l'île de Beauté.

FRANCE 3

Des vents exceptionnellement violents soufflent toujours sur l'île de Beauté, dimanche 22 décembre. Dans le port de Saint-Florent (Haute-Corse), un bateau a été projeté sur le quai par la force des rafales. Toute la journée, à Bastia (Haute-Corse), les équipes de la ville ont déblayé les arbres tombés sur les routes. Une poissonnerie a vu sa vitrine brisée par le toit d'un chalet de Noël emporté par le vent. Dimanche soir, la Corse est coupée du reste du monde. Les pistes de l'aéroport d'Ajaccio (Corse-du-Sud) sont toujours inutilisables, malgré les pompes, qui fonctionnent sans arrêt pour évacuer l'eau.

Les ferries sommés de ne pas prendre la mer

À Bastia, pas d'inondations, pas des halls vides. Les intempéries ont cloué tous les avions au sol. Plus aucun transport ne relie l'île au continent, puisque même les ferries restent à quai. Plusieurs milliers de voyageurs se retrouvent ainsi bloqués d'un côté comme de l'autre de la Méditerranée. À Marseille (Bouches-du-Rhône), les voyageurs ne savent pas s'ils pourront rejoindre la Corse avant Noël. Entre des vents violents et des inondations, la Corse n'a pas été épargnée. Quelque 3 500 foyers restent dimanche soir privés d'électricité sur l'île de Beauté.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rivière Prunelli est sortie de son lit, à Porticcio, en Corse du Sud, le 21 décembre 2019.
La rivière Prunelli est sortie de son lit, à Porticcio, en Corse du Sud, le 21 décembre 2019. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)