Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Inondations dans le Var : trop de permis de construire en zone inondable ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
CLEMENT LE GOFF, HUGO CLEMENT, ANNE-CLAIRE POIGNARD ET MICKAEL CARIO - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la troisième fois en quatre ans, les intempéries provoquent de lourds dégâts dans la région. La polémique enfle. L'urbanisation est mise en cause.

Les inondations qui ont touché le département du Var, dimanche 19 janvier, sont loin d'être exceptionnelles. Elles sont liées à des phénomènes météorologiques intenses, mais assez fréquents en Méditerranée. Pourquoi, alors, l'événement climatique a-t-il été aussi destructeur, notamment à La Londe-les-Maures, près de Hyères, où une vague a submergé un quartier ? Comme le rappelle un rapport sénatorial de septembre 2012, l'homme est responsable des conséquences dévastatrices de ces phénomènes.

Les parlementaires s'étaient penchés sur les deux derniers épisodes importants de crues dans le département, celui de juin 2010, qui avait fait 23 morts et deux disparus, et celui de novembre 2011. Tout comme les associations de victimes, ils pointaient en particulier du doigt l'urbanisation extrêmement rapide ces dernières décennies, qui a en partie ignoré la nature.

Lors de ces aménagements, certains cours d'eau ont été entièrement canalisés, et les zones d'expansion supprimées. Des fossés creusés par le ruissellement des eaux, secs la plupart du temps, mais torrentiels en cas de crues, ont été ignorés, explique le rapport. Les ponts, parfois sous-dimensionnés, et les guets construits par l'homme constituent, en cas de crue, autant d'obstacles qui permettent la création d'embâcles, ces bouchons de gravats et de branches qui se forment, puis cèdent, provoquant des vagues destructrices. Près de la côte, les débouchés des cours d'eau ont également été fortement limités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.