Intempéries meurtrières : la facture sera lourde pour les entreprises

Si les particuliers ont beaucoup souffert des inondations, les commerçants et artisans de la Côte d'Azur ne sont pas en reste. Plusieurs centaines ont été touchés. Le point avec France 2.

FRANCE 2

A Biot, dans les Alpes-Maritimes, le recensement des artisans inondés est en cours ce mardi 6 octobre, trois jours après les intempéries meurtrières. Des dizaines d'entre eux ont été touchés. Dans le centre-ville de Cannes, ce sont des restaurants, des coiffeurs qui ont vu leur boutique sous un mètre d'eau.

Plus d'un millier d'artisans sinistrés

A la périphérie de Cannes, la boue a tout envahi. Une jeune entreprise louant du matériel médical n'y a pas échappé. L'expert de l'assurance n'est pas encore venu. Les factures, même salies, devront servir à justifier les pertes. "En octobre, il y a 20 000 euros à payer, en comptant les crédits et les factures", témoigne Jérôme Taron, le gérant. Plus loin, c'est un menuisier qui ne sait toujours pas s'il pourra sauver son activité. Plusieurs milliers d'euros de matériaux sont inutilisables et certaines machines, trop lourdes, n'ont pu être mises à l'abri à temps.

Treize agents des chambres des métiers et d'industrie font le tour des entreprises à l'arrêt. Ils veulent montrer leur solidarité. Sur les 7 000 artisans du département, 1 300 ont déjà signalé leur sinistre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue de Cannes (Alpes-Maritimes) endommagée après les inondations le 4 octobre 2015.
Une rue de Cannes (Alpes-Maritimes) endommagée après les inondations le 4 octobre 2015. (PATRICK CLEMENTE / AFP)