Inondations : quels sont les risques de pollution ?

Les inondations provoquent des dégâts. Les fleuves en crue charrient tout un tas d'objets arrachés aux habitations. Que deviennent ces déchets ? Comment sont-ils récupérés et traités ?

FRANCE 2

Les déchets à la dérive sont les dommages collatéraux de chaque crue. On retrouve des plastiques de toute sorte, des canettes, des bidons de lessive. Depuis une semaine, des propriétaires de péniches voient les ordures s'amonceler autour de leurs bateaux. Beaucoup de ces déchets finiront leur course dans la mer. Certains, bloqués le long des berges, vont être ramassés par les services de propreté des villes au moment de la décrue.

Les déchets dangereux suivent des filières adaptées

Pour la plupart, ces ordures ne sont pas recyclables. "Ces déchets particulièrement mouillés sont très souillés et très mélangés. La seule précaution c'est au maximum d'enlever les déchets dangereux pour qu'ils suivent des filières adaptées. Le reste des déchets sont envoyés en centre d'enfouissement technique", explique Catherine Boux, la directrice générale adjointe du syndicat mixte de traitement des ordures ménagères. L'autre risque de pollution d'une crue ce sont les hydrocarbures. Plusieurs techniques permettent de limiter leur propagation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un repère permet de surveiller la hauteur de la Seine, à Paris, le 25 janvier 2018. 
Un repère permet de surveiller la hauteur de la Seine, à Paris, le 25 janvier 2018.  (MAXPPP)