Inondations : les habitants des zones sinistrées à bout de nerfs

En amont de Paris, la décrue se fait attendre. La lassitude voire la colère monte chez les habitants frappés par les inondations. Une équipe de France 2 s'est rendue à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

FRANCE 2

Alors que la décrue peine à s'amorcer, les habitants des zones sinistrées ont le sentiment d'être abandonnés et sont en colère. C'est le cas des habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). "On nettoie la merde parce que la ville ne nous aide pas. Les gens du quartier doivent faire la police, faut qu'ils nettoient. Le problème, c'est que si on ne fait pas ça, on a des rats, des ragondins qui viennent", déplore Pascal Marc, sinistré, au micro de France 2.

Des habitants désemparés

Dans la commune, la plupart des rues sont inaccessibles, alors certains ont quitté leur habitation, d'autres y sont retranchés. "C'est déprimant. Mon mari, mon fils, tout le monde est à bout. Il n'y a plus d'électricité, plus rien. On est à bout", lance, en larmes, une habitante. Tous ont peur des pillages alors ils ont mis en place des rondes. Avec plus d'1m70 d'eau dans certains quartiers, il faudra des semaines à Villeneuve-Saint-Georges pour retrouver sa sérénité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue.
Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue. (THOMAS SAMSON / AFP)