Inondations, gel, neige : "J'ai réservé l'hôtel jusqu'à fin avril", se désole une sinistrée de Nogent-sur-Marne

La neige, de retour sur l'Ile-de-France vendredi, est une épreuve supplémentaire pour les habitants toujours sinistrés suite aux inondations. C'est le cas à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne).  

La crue de la Marne, à Nogent-sur-Marne, ici le 25 janvier 2018.
La crue de la Marne, à Nogent-sur-Marne, ici le 25 janvier 2018. (MAXPPP)

Dans les régions touchées par les inondations, le gel complique le quotidien de  sinistrés déjà éprouvés. Le retour de la neige, vendredi 9 février, sur l'Île-de-France, risque encore de retarder le retour des habitants qui ont dû chercher une solution d'hébergement. C'est le cas à Nogent-sur-Marne, selon les témoignages recueillis par France Bleu Paris.  

Des pompages toujours en cours

Dans le quartier de l'Île-de-Beauté plein de boue, les opérations de pompage se poursuivent dans les maisons. Chez Charlotte, l'eau est montée à 1,70 mètre dans la cave. "Je crois qu'on n'en est pas encore à la moitié d'eau vidée", constate-t-elle. La chaudière est totalement immergée, et sans doute endommagée. Charlotte et ses deux filles en bas âge ont fini par rejoindre un hôtel, samedi dernier. Elles comptent y rester plusieurs semaines. "J'ai réservé l'hôtel jusqu'à fin avril", se désole la mère de famille. 

Je ne suis peut-être pas optimiste, mais le temps que ça sèche et qu'on change tout le circuit électrique sous l'eau...Charlotte, sinistrée des inondations à Nogent-sur-Marneà franceinfo

Cette habitante, prête à patienter, rêve aux vacances, mais il lui manque "quelques petites choses", dit-elle. "Les valises flottent aussi. Il va falloir que j'en rachète", remarque-t-elle, avec un certain fatalisme.

À quelques mètres, se situe le port de Nogent-sur-Marne, également dans la boue. Le directeur des services techniques de la mairie, Gilles Henry, explique, qu'à cet endroit, les opérations de remise au propre ont pris du retard lors de la décrue : "On va attendre le dégel pour commencer le nettoyage." La situation est donc loin d'être rétablie, même si le niveau de la Marne a baissé de 70 cm depuis le 3 février dernier.  

Intempéries : le reportage de Valentin Dunate à Nogent-sur-Marne
--'--
--'--