Cet article date de plus de deux ans.

Inondations en Belgique : la décrue commence, des scènes de désolation dans les communes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Inondations en Belgique : la décrue commence, des scènes de désolation dans les communes
Inondations en Belgique : la décrue commence, des scènes de désolation dans les communes Inondations en Belgique : la décrue commence, des scènes de désolation dans les communes (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - L.Feuerstein, V.Landolfini
France Télévisions
France 3

La décrue a commencé en Belgique, où une vingtaine de personne est toujours portée disparue, samedi 17 juillet. Les inondations ont fait au moins 20 morts. 

Pepinster est l'une des 120 communes les plus touchées de Belgique par les inondations. Depuis 24 heures, l'eau se retire peu à peu, laissant apparaitre des dégâts d'une intensité inédite. Au moins six morts sont déjà à déplorer, et plusieurs personnes sont portées disparues. La décrue a également commencé à Chênée. La population tente désormais de nettoyer ses commerces. L'eau atteint parfois plus d'1,5 mètre. "Il n'y a plus rien, tout est détruit, une vie qui est partie", commente un habitant. 

Inquiétude aux Pays-Bas 

Vendredi 16 juillet à Aiseau-Presles, les évacuations se poursuivaient dans la sidération. Certains riverains préfèrent encore ironiser. "On a tout perdu, alors il faut le fêter !", confie l'une d'eux. Dans les Pays-Bas voisins, la montée de la Meuse inquiète désormais les habitants de la province du Limbourg. À Arcen, ils ont monté en urgence une digue de fortune durant la nuit. Les spécialistes espèrent que l'impact de l'inondation sera ici plus limité. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.