Inondations dans le Var : la colère des sinistrés

Les sinistrés des inondations de Sainte-Maxime (Var) sont en colère et estiment que les dégâts de la crue auraient pû être moindres.

France 3

Le nettoyage ne fait que commencer. À Sainte-Maxime (Var), plusieurs dizaines d'habitations ont été inondées après les pluies torrentielles du 10 octobre dernier. La plupart se situent aux abords de la Garonnette, la rivière qui est sortie de son lit. Les murets semblent bien dérisoires quand on sait que la rivière est montée plus d'un mètre au-dessus d'eux.

La ville n'était pas préparée

Depuis, la polémique monte. Pour certains sinistrés, la Garonnette serait mal entretenue, des bouchons de résidus ont accéléré la montée des eaux en provoquant des bouchons dans les passages étroits de la rivière. Mais pour les communes, le problème n'est pas là : en 24 heures, il est tombé l'équivalent de deux mois de pluie. Les infrastructures ne pouvaient pas faire face à cette crue exceptionnelle. Les travaux coûteraient entre 300 000 et 500 000 € pour protéger les habitations des zones inondables.

Le JT
Les autres sujets du JT
La carcasse d\'une voiture emportée par les eaux à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, le 11 octobre 2018.
La carcasse d'une voiture emportée par les eaux à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, le 11 octobre 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)