Dimanche en politique, France 3

Inondations : le réveil cauchemardesque des habitants du Gard

Dimanche 20 septembre, les habitants du Gard ont eu un réveil bien difficile après les violents orages des deux derniers jours. Une femme est toujours portée disparue, des maisons ont été inondées et des routes coupées.

France 3

Des orages violents et deux jours d’enfer, voilà ce que les habitants du Gard et de l’Hérault, notamment, ont vécu vendredi 18 et samedi 19 septembre. Alors, dimanche matin, le réveil est amer. Une aide-soignante de 64 ans a été emportée par les eaux samedi au Pont d’Hérault (Gard), d'où s'exprime en direct dimanche midi la journaliste de France Télévisions Muriel Lassaga, qui rapporte le témoignage d’un père et de son fils. Tous deux ont vu cette aide-soignante et son véhicule s’engager sur la route. D’après eux, il y avait déjà un mètre d’eau. Pour l'heure, les recherches restent infructueuses.

De gros dégâts matériels

Par ailleurs, les habitants démarrent un grand nettoyage. Le village d’Anduze (Gard) est recouvert d’une épaisse couche de boue. "Là, ce matin, c’est dur. C’est dur de voir tout ce qu’il y a à sortir. Heureusement, il y a cette solidarité des autres commerçants", témoigne Laurent Guyot, gérante d’un snack qui a les larmes aux yeux. De son côté, Geneviève Blanc, maire d’Anduze, demande urgemment à ce que sa commune soit classée en catastrophe naturelle.

Une voiture dans un cours d\'eau après des inondations, le 14 septembre 2015 à Gammal (Gard).
Une voiture dans un cours d'eau après des inondations, le 14 septembre 2015 à Gammal (Gard). (SYLVAIN THOMAS / AFP)