"Ida, ce n’était rien par rapport à Katrina" : le soulagement des habitants de la Nouvelle-Orléans après le passage de l’ouragan

Stations-service détruites, camions retournés, toits arrachés : des scènes désolation tristement redondantes dans le sud des États-Unis. Il y a 16 ans, l’ouragan Katrina avait tué 1 800 personnes. Ida a été moins meurtrière, deux morts, selon le dernier bilan, mais a occasionné des milliards de dollars de dégâts.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un arbre et un mur abattus par l'ouragan Ida devant une maison en Louisiane, le 30 août 2021. (PATRICK T. FALLON / AFP)

Rodney est assis devant la porte de la maison où il est né il y a 63 ans, dans le carré français de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Son téléphone portable est déchargé à côté de lui. "Pas d'électricité, pas de téléphone, les batteries à plat, pas de restaurant ouvert, pas de magasin, rien, énumère-t-il, fataliste. Qu'est-ce qu'on peut faire ?"

>> En images. L'ouragan Ida balaie la Louisiane et plonge la Nouvelle-Orléans dans le noir

Le gouverneur de la Louisiane parle de dégâts "catastrophiques". Au moins deux personnes ont été tuées, la première par la chute d'un arbre dans le bourg de Prairieville et la deuxième en essayant de traverser une route inondée à la Nouvelle-Orléans. Et lundi soir encore, plus d'un million de foyers étaient toujours sans électricité.

Les nouvelles digues ont tenu

Des ouragans, Rodney en voit presque tous les ans depuis 1964 et il en a visiblement pris son parti. "Mais c'est la saison des ouragans ! La saison de football commence en août, celle des ouragans aussi", rit-il jaune. Il regarde les grosses branches arrachées par le vent. "Les arbres ont déjà plus de quatre ou cinq cents ans. Ils continueront de pousser", se rassure-t-il.

Les voisines, Dina et Rachel, remplissent des sacs poubelles. "Des branches d'arbres, des feuilles et des débris... Parce qu'avec le retour de la pluie, si on ne nettoie pas, on sera inondé", explique Dina.

"Ça aurait vraiment pu être pire !"

Dina, une habitante du carré français à la Nouvelle-Orléans

à franceinfo

Rachel ajoute qu'elle était là au moment de Katrina. "Ida, c'était rien par rapport à Katrina. 4,50 m d'eau à certains endroits, les gens sur les toits de leur maison. C'était terrible !, se souvient-elle. Mais on a de nouvelles digues et elles ont tenu".

Comme les célèbres maisons à balcon du carré français. "Vous réalisez que ces bâtiments sont parmi les plus anciens du pays, s’extasie Rodney. Certains ont plus de 200 ans. Imaginez combien d'ouragans ils ont connu ! Et ils sont toujours là et ils le seront sans doute quand je ne serai plus là. Ils en verront beaucoup d'autres, des ouragans", conclut Rodney.

Le reportage de Sébastien Paour dans le carré français de la Nouvelle-Orléans après le passage d'Ida.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.