Essonne : "Le pire est à venir"

De nombreuses villes de la région restent menacées par la crue de l'Essonne, ce lundi 6 juin.

France 3

Si la décrue s'est amorcée dans de nombreuses communes, d'autres ne sont toujours pas à l'abri. C'est le cas des villes situées à côté de l'Essonne. Depuis plusieurs jours, la rivière menace de déborder à certains endroits. "Corbeil-Essonnes et les communes alentours se préparent au pic de crue" , rapporte le journaliste de France 3, William Van, qui ajoute que la commune de Corbeil-Essonnes a notamment prévu quatre gymnases pour abriter jusqu'à 800 personnes en cas d'évacuation. 

"Le pire est à venir" 

Pour certains c'est déjà trop tard : leur jardin est complètement inondé. "Mais les habitants sont prévenus, le pire est à venir, c'est ce qu'on leur dit depuis quatre jours maintenant", prévient le reporter sur place. Alors forcément, outre l'inquiétude, une lassitude commence aujourd'hui à se faire sentir chez ces habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Evacuations des habitants d\'un quartier de la ville de Longjumeau (Essonne), le 2 juin 2016.
Evacuations des habitants d'un quartier de la ville de Longjumeau (Essonne), le 2 juin 2016. (MAXPPP)