DIRECT. Inondations : sept départements du nord et du centre de la France sont toujours en vigilance orange

En Ile-de-France, seule l'Essonne reste concernée par le dispositif.

Nicolas Martin constate les dégâts et ses cultures sous l\'eau, à Freneuve (Yvelines), le 5 juin 2016.
Nicolas Martin constate les dégâts et ses cultures sous l'eau, à Freneuve (Yvelines), le 5 juin 2016. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une semaine après le début des intempéries, Météo France sort, lundi 6 juin, sept départements de la vigilance orange (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis,  Val-de-Marne et Val-d'Oise) et en maintient sept autres dans le dispositif : le Cher, l'Eure, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Seine-Maritime et l'Essonne.

L'arrêté de catastrophe naturelle sera signé mercredi et publié au Journal officiel jeudi.

Un "fonds d'extrême urgence" pour les sinistrés. Manuel Valls a annoncé sa création lundi matin lors d'un déplacement à Montargis, ville sinistrée par les inondations. Il est destiné aux sinistrés des inondations "sans ressources ayant tout perdu", a précisé le Premier ministre.

Des coûts importants. Des centaines de communes touchées, des gares inondées, des milliers d'entreprises et de commerces affectés par une semaine de crue, sans oublier les agriculteurs et les particuliers sinistrés : les premières évaluations laissent entrevoir une facture supérieure à un milliard d'euros. Pour "simplifier et accélérer l'indemnisation" des sinistrés, la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, réunit lundi matin les assureurs.

La décrue continue. Le niveau de la Seine est redescendu à 5,62 m à 17 heures dimanche contre 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agit de la plus forte crue depuis 1982 dans la capitale (6,18 m cette année-là), très loin cependant de celle de 1910 (8,62 m).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #METEO

21h57 : La décrue est engagée pour la Seine depuis deux jours et l'eau laisse place à des lieux dévastés. A Nemours (Seine-et-Marne) et à Montargis (Loiret), des amas de déchets jonchent les rues et les places publiques. Ils n'ont pas été charriés par les eaux, mais déposés là par les habitants qui ont pu rentrer chez eux et qui commencent à trier les quelques affaires qui peuvent être sauvées.


A Nemours et à Montargis, les déchets s'amoncellent après la décrue

19h52 : En Seine-Maritime, nos confrères de France 3 Haute-Normandie ont tourné quelques images de la crue de la Seine, à Rouen, ainsi qu'à Freneuse, où les maraîchers ont subi de terribles pertes.



(FRANCE 3 HAUTE-NORMANDIE)

20h14 : Et qu'en est-il des appels à la vigilance lancés par Météo France ? Sept départements sont encore concernés par des risques d'orages et d'inondations : il s'agit de la Seine-Maritime, de l'Eure, de l'Essonne, de l'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher, de l'Indre et du Cher.

19h42 : Le temps reste orageux demain. Voici ce que nous annonce Meteo Group.

17h26 : @sandrine Il y a des collectes en effet. Vous pouvez vous tourner vers des associations, comme le Secours populaire, ou des municipalités touchées. Des pages Facebook ont aussi été créées. Tout est listé dans cet article de Metronews.

17h26 : Bonjour. Y a-t-il des collectes de vêtements ou jouets pour enfants pour les familles sinistrées qui ont tout perdu dans les inondations ?

17h05 : Les derniers camions bloqués sur l'A10 au nord d'Orléans à la suite des inondations ont été évacués. Mais il n'est pas encore possible de donner une date ferme de reprise de la circulation sur cet axe, a indiqué Vinci Autoroutes.

16h11 : La vigilance orange aux crues et aux inondations est levée, en revanche, pour Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

16h10 : Sept départements restent donc en vigilance orange aux crues et inondations : le Cher, l'Eure, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Seine-Maritime et l'Essonne.

16h08 : La vigilance orange aux inondations et aux crues est levée pour sept départements d'Ile-de-France et maintenue pour sept départements du centre et du nord de la France.

13h36 : Dans le Loir-et-Cher, des vaches ont été piégées par la montée des eaux. Tous les jours, rapporte Europe 1, leur éleveur doit venir les nourrir en barque pour les maintenir en vie.

10h40 : La Seine descend petit à petit. Selon le site Vigicrues, le fleuve atteint désormais 5,29 m à Paris-Austerlitz. Contre 6,10 m, dans la nuit de vendredi à samedi.

10h25 : Embarqués à trois sur une petite barque verte, ils s'aident de pelles pour avancer. Et finissent par retourner leur embarcation. Cette vidéo de trois policiers mobilisés pour les inondations, et issue de "Sept à huit" sur TF1, fait beaucoup rire.




10h23 : Que vous concocte francetv info pour aujourd'hui ? Voici le programme de mes collègues :

• Benoît Zagdoun se demande si les plans de prévention ont bien fonctionné dans les communes victimes des inondations.


• De son côté, Camille Adaoust mène l'enquête sur le , le nouveau fusil des forces de l'ordre non létal.


• Enfin, notre team Euro s'échauffe, à quatre jours du coup d'envoi de la compétition. Ils vous préparent vidéos et articles. Par exemple : est-ce qu'une victoire de la France peut sauver Hollande ?

10h23 : Les assurés ont 10 jours pour faire leur déclaration de sinistre. Si ce n'est pas déjà fait, France 3 Paris-Ile-de-France rappelle la marche à suivre.

09h37 : Ce fonds "d'extrême urgence" sera doté de "plusieurs millions d'euros". Il est destiné aux sinistrés des inondations "sans ressources, ayant tout perdu", en attendant les indemnisations des assureurs, a précisé le Premier ministre.

09h25 : Manuel Valls annonce un "fonds d'extrême urgence" pour les sinistrés des inondations.

09h24 : "Il faut, dans les jours qui viennent, rester extrêmement prudent. La décrue sera longue. Le retour à la normale prendra du temps. Il y a encore 7 000 clients d'EDF sans électricité, notamment en Seine-et-Marne et dans l'Essonne."

Le Premier ministre assure que "tout est mis en œuvre" pour que les habitants puissent retourner chez eux rapidement.

09h23 : Manuel Valls s'exprime après avoir réuni les ministres concernés par lees inondations, au ministère de l'Intérieur. Son discours est à suivre ici en direct.

08h46 : Une réunion entre Manuel Valls et les ministres concernés par les inondations est en cours depuis 8 heures au ministère de l'Intérieur.

08h42 : La maire de Paris s'est aussi exprimée sur la crue de la Seine. "Peut-être manque-t-il un certain nombre de capteurs pour mieux mesurer la montée des eaux", explique Anne Hidalgo. Des erreurs ont été relevées la semaine dernière à Paris-Austerlitz.

08h05 : Il ne reste plus qu'une cinquantaine de camions bloqués sur l'A10. Hier, des automobilistes ont pu retrouver leur véhicule, après la mise en place d'un corridor sec.




(france 2)

07h09 : Les inondations continuent de faire l'objet de dossiers dans la presse régionale. La Nouvelle République surveille de près le Cher, toujours très haut.


06h33 : Et si on regardait la couleur du ciel ? Globalement, il sera gris, aujourd'hui. Bien que les températures grimpent, le soleil jouera à cache-cache dans la moitié Nord. Mieux vaut être dans le Sud, notamment sur les bords de la Méditerranée pour espérer profiter de ses rayons.

Ce matin :



Cet après-midi :

06h29 : En Indre-et-Loire, le débit du Cher s'est stabilisé mais reste au-dessus de la cote d'alerte. Quelque 850 personnes, évacuées la semaine dernière, n'ont toujours pas été autorisées à regagner leurs logements.

06h26 : A Nemours (Seine-et-Marne), avec la décrue, du fioul domestique s'est répandu dans le centre-ville. Il faudra deux à trois jours pour évacuer toute cette pollution. Récit par France 2.




(france 2)

06h21 : A Paris, la décrue s'est accentuée. Cette nuit, le niveau de la Seine est redescendu à 5,47 m contre 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi.