Crue historique : le bilan un an après

Pour éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets, quel constat a été tiré après les inondations historiques de mai 2016 ? Éléments de réponse avec notre journaliste Hakim Abdelkhalek.

FRANCE 2

Sur la gestion de crise, la France peut faire mieux sur les évacuations. C’est ce que soulignent les rapports qui ont été rendus au gouvernement. Chaque commune doit avoir en principe un plan communal de sauvegarde. "Sauf que la plupart du temps, ces plans sont, soit inexistants, soit désuets ou illisibles, ce qui pose des problèmes lors des inondations. Il y a donc tout un travail de sensibilisation qui est en train d’être mené avec les maires et les préfets", comme l’indique notre journaliste Hakim Abdelkhalek.

Systèmes d’alerte pas au point

On connaît tous les alertes inondations de Météo France, mais il y a d’autres systèmes d’alertes, comme le système Vigicrue. "Le problème, c’est que les informations de ces alertes sont parfois contradictoires, incohérentes, illisibles, ce qui complique évidemment le travail des autorités et des collectivités territoriales. Le gouvernement travaille donc à unifier et simplifier ces systèmes d’alerte d’inondations", précise le journaliste. Par ailleurs, l’agence de l’eau a débloqué 50 millions d’euros pour rendre certaines surfaces "infiltrables" par l’eau lorsqu’il y a des inondations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Inondations qui ont touché Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais), le 31 mai 2016.
Inondations qui ont touché Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais), le 31 mai 2016. (MAXPPP)