Cet article date de plus de trois ans.

Inondations : les équipes de Vigicrue 24 heures sur 24 au chevet de la Seine

Les crues et les inondations menacent toujours mercredi une partie de la France. Aussi, Vigicrue, aux aguets, veille 24 heures sur 24 à la montée des eaux : franceinfo a suivi l'équipe qui gère le bassin de la Seine et de ses affluents.

Article rédigé par
Simon Cardona - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vaste région autour de la capitale est à elle seule suivie par 120 stations hydrométriques. (Simon Cardona)

Comment fonctionne Vigicrue, l'organisme officiel chargé de surveiller les cours d'eau et d'alerter les Français sur les risques d'inondations ? Depuis le début de la semaine, de fortes précipitations ont fait sortir les rivières de leur lit dans toute la France. Derrière le site internet, plusieurs équipes réparties partout en France veillent sur les cours d'eau. Franceinfo a suivi l'équipe qui gère le bassin de la Seine et de ses affluents.

90 stations réparties dans chaque cours d'eau

Mesurer, calculer pour anticiper, est la mission d'Elise Jacob, prévisionniste de crue. Pour cela, elle s'aide de toutes les données collectées par 90 stations réparties dans chaque cours d'eau analysé. "Nous récupérons ces données-là en temps réels, explique Elise Jacob, pour les expertiser ici et réaliser des prévisions de crue à chacun des points."

En fonction des enjeux, nous établissons des niveaux de vigilance, définis en fonction de l’impact des débordements

Elise Jacob

franceinfo

Grâce à ces calculs, Elise et ses collègues établissent un bilan à 10 heures et un autre à 16 heures. Et chaque crue permet d'en savoir un peu plus sur le comportement de la Seine et de ses affluents. "Nous faisons des études comparatives, poursuit la prévisionniste, en nous aidant d’anciennes crues pour affiner nos prévisions actuelles."

Le risque zéro n’existe pas

Mais comme Fabien Pasquet, responsable de l'équipe aime le rappeler, le risque zéro n'existe pas : "C’est une science qui n’est pas exacte, qui suppose une grande connaissance du terrain, indique-t-il. Ces phénomènes importants ne sont pas si fréquents, aussi est-il important de considérer le long terme pour capitaliser une connaissance de plusieurs évènements qui surviennent rarement." D'après leurs prévisions, la Seine pourrait atteindre les six mètres de crue vendredi, aussi une équipe de nuit a-t-elle été spécialement affectée à la surveillance des cours d’eau 24/24h.

En France, le réseau Vigicrues, chargé de la prévision des crues et inondations, surveille 22 000 km de cours d'eau, via quelque 3 000 points de mesure automatisés dont 1 700 fournissent des données en temps réel. La vaste région autour de la capitale est à elle seule suivie par 120 stations hydrométriques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.