Cet article date de plus de sept ans.

Crues en Bretagne : Manuel Valls appelle à une "grande vigilance"

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a lancé ce vendredi un appel à une "grande vigilance" face aux crues et aux inondations en Bretagne, où deux départements sont en alerte rouge ce vendredi soir. Les habitants du Finistère et du Morbihan sont appelés à limiter leurs déplacements. Des pluies sont à nouveau attendues sur l'Ouest, vendredi en soirée et samedi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Lors
d'un déplacement dans les Ardennes ce vendredi, le ministre de l'Intérieur a évoqué
la situation météorologique toujours inquiétante sur une partie de la Bretagne.
Deux départements sont placés sous drapeau rouge pour les crues : le Finistère
et le Morbihan. L'Ille-et –Vilaine est sous vigilance orange, comme la Loire-Atlantique,
seul département des Pays de la Loire concerné par la vigilance rehaussée. Le
ministre Manuel Valls a lancé vendredi un appel à la plus grande prudence pour vendredi
et samedi, demandant aux habitants de limiter leurs déplacements.

Veille
et prudence, les pieds dans l'eau

Plusieurs
villes du Finistère subissent leur quatrième inondation depuis décembre. L'eau
a débordé dans la nuit de jeudi à vendredi à Morlaix, Quimper et Quimperlé. Comme
le Finistère, le Morbihan est placé en vigilance rouge pour les crues
, face au risque
de débordement du Blavet et l'Oust. La ville de Pontivy, sur le Blavet a été
particulièrement touchée vendredi : une dizaine d'entreprises et une
quinzaine de maisons ont été inondées.  L'Ille-et-Vilaine
sous alerte orange va se méfier jusqu'à samedi au moins des risques de crues
de la Vilaine en aval de Rennes et la Loire-Atlantique, qui vient à peine d'en
finir avec les vagues et le vent, est placée à son tour en vigilance orange. 

Après
quelques heures d'accalmie, Météo-France prévient que des pluies sont à nouveau
attendues
vendredi en soirée et samedi sur les cinq départements pointés par
les risques de crues.

A
Quimperlé, les intempéries se prolongent

La Laïta
a débordé et envahi tôt vendredi une centaine de maisons de la basse ville de
Quimperlé. Une récidive de la météo pluvieuse sur une ville déjà envahie à Noël,
les riverains sont lassés.

Les habitants de Quimperlé devront attendre la décrue :à la
mi-journée vendredi, la Laïta n'avait perdu que quelques centimètres. Martin Geiger, le secrétaire général de la préfecture du Finistère, sur France Bleu Breizh Izel, appelle à la patience.

Le ministre de l'Intérieur a assuré que "l'Etat était aux côtés des Bretons, avec une accélération des procédures d'aide aux sinistrés à court et à moyen terme ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.