Corse : d'importants dégâts après la tempête

Des rafales ont soufflé jusqu'à 180 km/h par endroits et 21 000 foyers sont privés d'électricité. 

FRANCE 3

Mardi 30 octobre au matin, sur les rives d'Ajaccio (Corse-du-Sud), des dizaines de bateaux se sont échoués plusieurs mètres à l'intérieur des terres, témoins du déchaînement des éléments. La tempête Adrian a causé beaucoup de dégâts sur son passage. Au nord d'Ajaccio, dans le port de Cargèse, la mer reste forte, les bateaux ont souffert et c'est maintenant l'heure du bilan. "Les plus gros dégâts sont assurément au niveau de la jetée qui a dû légèrement s'affaisser", relate un homme au milieu des débris.

Des bateaux échoués sur les rochers

Lundi 29 octobre au soir, les vagues ont été tellement puissantes qu'elles ont submergé un hôtel sur le port d'Ajaccio, situé sur la route des sanguinaires. Les vents à 160 km/h ont balayé le littoral de la ville. La mer est démontée, les bateaux ont arraché leurs amarres et se sont échoués sur les rochers de la digue. Les vagues ont submergé la côte. Sur le littoral de l'île, on ne compte plus les toitures arrachées et les routes ont subi d'importants dégâts tout comme les lignes électriques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les dégâts de la tempête Adrian restent pour le moment matériels, a indiqué à franceinfo la préfète de Corse-du-Sud et de la région Corse.
Les dégâts de la tempête Adrian restent pour le moment matériels, a indiqué à franceinfo la préfète de Corse-du-Sud et de la région Corse. (YANNICK GRAZIANI / AFP)