Belgique : la solidarité s’organise après la désolation des inondations

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Inondations en Belgique : après le choc et la désolation, la solidarité s'organise
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, V.Landolfini, C.Colnet - France 2
France Télévisions

En Belgique, près de 120 communes ont été touchées par des inondations. Le nouveau bilan est de 24 morts, samedi 17 juillet. La solidarité au sein de la population s’est très vite imposée.  

Pepinster, à l’Est de Liège, est l'une des 120 communes les plus touchées de Belgique. Elle est totalement ravagée. Depuis deux jours, un groupe d’amis arpente ce village dévasté par la crue pour proposer son aide. Ils vont de porte en porte. Ici, il faut encore nettoyer des centaines de maisons. Une chaîne humaine se met immédiatement en place pour vider une cave sous l’eau. "Je me dis que j’aurai pu être à la place des gens sinistrés. Ça me semble naturel de donner un coup de main", explique l’un d’entre eux. 

"Cela fait quatre jours que je ne dors pas"

Partout dans les villes sinistrées, des groupes de volontaires armés de brouettes et de pelles sont venus de tout le pays, touchés par le sort des habitants. Un jeune pompier volontaire a lancé l’idée, choqué par le chaos qui règne. "Je ne voyais personne se mobilisait. Il fallait prendre soi-même uns décision. Cela fait quatre jours que je ne dors pas", confie-t-il. La tâche est immense. Certains quartiers n’ont ni eau, ni électricité. Dans toute la Belgique, l’élan de solidarité est tel que certaines associations se disent submergées par les dons. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.