Au revoir la taxe habitation, bonjour la taxe inondation

Une taxe pour lutter contre les inondations a vu le jour le 1er janvier. Son montant annuel payé par chaque habitant est fixé par les intercommunalités.

Voir la vidéo
France 3

Dans plusieurs communes de l'Hérault, les habitants viennent de découvrir qu'ils vont payer une taxe inondation pour financer la prévention des risques. La taxe, votée en 2014 plafonnée à 40 euros par an et par habitant, servirait à l'entretien des cours d'eau ou la construction de digues et barrages.

Une responsabilité de plus pour les maires

Jusque-là, la gestion des risques était confiée à l'État et aux collectivités locales. Depuis le 1er janvier, elle revient aux communautés de communes. Une décision dont se félicite le vice-président de la métropole de Montpellier.

Le montant de cette taxe inondation varie : 4,90 euros à Forbach (Moselle), trois fois plus à Dunkerque (Nord). Plus de 1 200 intercommunalités sont concernées. Elles ont jusqu'au 15 février pour décider si elles appliqueront cette taxe ou si elles puiseront dans leur propre fonds.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une route inondée à Palavas-les-Flots (Hérault), le 14 octobre 2016.
Une route inondée à Palavas-les-Flots (Hérault), le 14 octobre 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)