Inondations : pour les péniches, l'inquiétude des propriétaires

Les premières victimes directes de la crue, ce sont les péniches et les berges en bord de Seine.

FRANCE 2

Leur ponton a été emporté par la crue. La famille Cuny, propriétaire d'une péniche, n'avait jamais vu ça. Les péniches et berges sont les premières victimes de la crue de la Seine dans le sud-ouest de la capitale près du bois de Boulogne et sur la commune de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Or, sans passerelle, impossible d'embarquer. Ils font donc appel au système D pour la surélever. "L'angoisse, c'est l'électricité", assure Lionel Cuny.

Vérifier les amarres

Un peu plus loin, en aval de la Seine, au niveau de l'île de la Jatte, la famille Fayard surveille les amarres. Et celles des voisins partis en vacances. En temps de crue, les nuits sont courtes. "Il faut se réveiller toutes les trois heures pour vérifier la montée des eaux, ajuster les amarrages", détaille Nathalie Fayard. Et quand il n'y a plus de solutions, il reste la brigade fluviale des pompiers de Paris. La nuit prochaine, les pompiers vont continuer de surveiller la Seine pour secourir les propriétaires de péniche.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Seine déborde sur les quais près de la tour Eiffel, à Paris, le 1er juin 2016.
La Seine déborde sur les quais près de la tour Eiffel, à Paris, le 1er juin 2016. (CITIZENSIDE / DAVID BERTHO / AFP)