Sur la côte basque, la mer déchaînée attire les curieux

A la faveur d'une météo et d'un coefficient de marée particulier, le littoral du sud-ouest offre un spectacle unique. Les touristes sont nombreux, mais la plus grande prudence est préconisée.

France 2

À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), ils sont nombreux dès le petit matin à se presser au bord de la mer. Entre des vents de plus de 80 km/h et des coefficients de marées très élevés ces derniers jours, le spectacle vaut le coup d'oeil. "C'est un spectacle impressionnant chaque année", assure un touriste espagnol.

Même avec un coefficient de marée de 82 (118 le 20 février), la mer est démontée, avec des creux de six mètres dans les vagues au large. "On ne s'en lasse pas", confie un autre admirateur.

Attention aux risques de submersion

Le front de mer est protégé par des sacs et une digue de sable. Cette dernière, construite il y a quelques jours, tient bien son rôle. Mais la plus grande prudence est recommandée. Les curieux doivent être vigilants car les risques sont réels. Ce mardi 24 février, dans la matinée, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques étaient en alerte aux vagues et submersions.

"Je me tiens sur les hauteurs. Il vaut mieux parce que la mer est très forte. Il y a des vagues extraordinaires, une blancheur d'écume...", déclare un badaud.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forts coefficients de marées à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 6 janvier 2014.
Des forts coefficients de marées à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 6 janvier 2014. ( MAXPPP)