Grandes marées : les explications de ce phénomène naturel

Le phénomène touche actuellement le nord-ouest du pays. Une équipe de France 2 revient sur ce phénomène.

France 2

Sur les côtes bretonnes, une dépression est annoncée ce vendredi 20 février. Le vent vient de l'Ouest. Des conditions qui vont amplifier les grandes marées. Le littoral est donc sous surveillance. "La marée basse va descendre beaucoup plus bas donc il faut faire attention aux endroits qui ne sont jamais découverts. Ça peut être dangereux parce que la mer va remonter très vite et inversement, à marée haute, le niveau de la mer va monter beaucoup plus haut", explique au micro de France 2, Nicolas Pouvreau, expert marée à l'établissement national hydro-océanique.

L'explication vient de loin

Pour comprendre, il faut prendre de la hauteur. En ce moment, la terre, la lune et le soleil sont parfaitement alignés. Un phénomène qui ne se reproduit que tous les 20 ans environ. L'attraction de la lune et du soleil vont s'additionner, les marées sont donc au maximum, c'est ce que l'on appelle, les vives-eaux.

La Marine nationale mesure les hauteurs d'eau en temps réel à la base navale de Brest, grâce à des marégraphes, il y en a une vingtaine en France. Toutes ces données sont ensuite analysées pour prédire les heures des marées à la minute près, mais aussi déterminer les fameux coefficients de marée.

Vingt grandes marées sont déjà prévues, la première ce week-end et la prochaine, dès le 21 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Mont-Saint-Michel (Manche) est redevenu une île pendant les grandes marées du 23 août 2013.
Le Mont-Saint-Michel (Manche) est redevenu une île pendant les grandes marées du 23 août 2013. ( MAXPPP)