Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La côte est des Etats-Unis se barricade pour affronter Sandy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
APTN
Article rédigé par
France Télévisions

Les Etats concernés ont pris d'exceptionnelles mesures de sécurité pour affronter l'ouragan, qui menace de semer le chaos dans les zones littorales.

OURAGAN SANDY - Evacuations massives, annulation de milliers de vols, transports en commun à l'arrêt, écoles fermées : les Etats de la côte est des Etats-Unis ont pris d'exceptionnelles mesures de sécurité pour affronter l'ouragan Sandy, qui menace de semer le chaos dans les zones littorales.

Tous les transports en commun de la ville de New York – métro, bus, trains – ont été suspendus dimanche soir par les autorités avant l'arrivée, attendue mardi matin, de l'ouragan. Des villes comme Philadelphie ou Washington ont fait de même. De Washington à New York, des habitants et employés de réseaux de transport empilent des sacs de sable pour protéger les biens des inondations annoncées et des files d'attente se forment devant les supermarchés pour stocker des vivres.

"Superstorm", "Monsterstorm", "Frankenstorm"

Surnommé tour à tour "Superstorm", "Monsterstorm" ou encore "Frankenstorm" (en référence à la fête d'Halloween mercredi) pour souligner la taille et la dangerosité potentielle de l'ouragan, Sandy doit se renforcer en rencontrant un front froid du Canada, selon les prévisions des services météorologiques. Ceux-ci s'attendent à ce que l'ouragan touche les terres, sans doute mardi matin, probablement sur la côte du Delaware ou du New Jersey, au sud de New York.

Sans attendre, les autorités ont multiplié les mesures de précaution. A New York, ville la plus peuplée du pays, le maire Michael Bloomberg a ordonné l'évacuation de 375 000 habitants de zones inondables bordant l'East et l'Hudson River. Les eaux pourraient monter de plus de trois mètres, selon le Centre national des ouragans (NHC). Dans le New Jersey et le Delaware, l'évacuation des zones côtières a été ordonnée face au risque d'inondations, accru par les forts coefficients de marées. Ainsi, la station balnéaire de Rehoboth, dans le Delaware, avait des allures de ville fantôme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.