Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Un rescapé du typhon Haiyan : "Nous avons besoin de vivres immédiatement"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
STEPHANIE DEJARS - FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans la ville dévastée de Tacloban (Philippines), la lutte pour la survie a commencé, les habitants errent à la recherche d'eau et de nourriture.

Dans l'archipel des Philippines, composé d'innombrables îles, il sera très difficile d'organiser les secours et l'aide, bien que les sinistrés manquent de tout après le passage du typhon Haiyan. De nombreuses voies de communications sont coupées, lundi 11 novembre. Dans la ville dévastée de Tacloban, la lutte pour la survie a commencé, les habitants errent à la recherche d'eau et de nourriture. "Nous voulons de la nourriture, nous avons besoin de vivres, de vêtements, d'eau, immédiatement", confie un homme qui interpelle les journalistes.

Benigno Aquino, le président des Philippines, est arrivé à Tacloban. Il promet de l'aide, mais les militaires et les secours peinent à accéder aux populations des zones ravagées. Les premiers avions ont acheminé de l'aide, mais pour le riz et les pâtes de consommation courante aux Philippines, il faut de l'eau, une eau qui n'est pas consommable aujourd'hui. Les rares magasins sont pris d'assaut quand ils ne sont pas pillés par la foule.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.