Etats-Unis : 13 morts après la tempête Florence, des inondations "catastrophiques" redoutées

La dépression "déverse des quantités monumentales de pluie", met en garde le gouverneur de Caroline du Nord, l'Etat le plus touché.

Des véhicules sont emportés par les eaux à Lumberton (Caroline du Nord), le 15 septembre 2018, après le passage de la tempête Florence.
Des véhicules sont emportés par les eaux à Lumberton (Caroline du Nord), le 15 septembre 2018, après le passage de la tempête Florence. (ALEX EDELMAN / AFP)

Florence n'est plus un cyclone, mais elle reste redoutable. Cette tempête, qui a déjà fait au moins 13 morts sur la côte atlantique américaine, menace toujours de faire des ravages, dimanche 16 septembre, en raison des "quantités monumentales" de pluie qu'elle charrie et des inondations qu'elle provoque.

Selon les médias américains, le bilan provisoire est de 13 morts : outre 10 décès en Caroline du Nord, trois autres ont été recensés en Caroline du Sud, dont une femme de 61 ans tuée vendredi lorsque sa voiture a heurté un arbre couché sur la route.

Les rafales de vent et des pluies diluviennes ont fait d'importants dégâts. De nombreuses routes restent coupées par des arbres et des poteaux électriques arrachés, ou encore par des crues soudaines. La dépression "déverse des quantités monumentales de pluie", a mis en garde Roy Cooper, le gouverneur de Caroline du Nord, l'Etat le plus durement frappé.

Une tempête "presque à l'arrêt"

"Toutes les routes de l'Etat peuvent être inondées", a averti le gouverneur. Malgré la levée des ordres d'évacuation sur la côte, "vous n'êtes pas en sécurité en y allant", a-t-il dit à ses administrés impatients de rejoindre leur domicile.

"Beaucoup de gens qui pensent que la tempête les a ratés n'ont pas encore fait face à sa menace", a-t-il affirmé, mettant en garde les habitants des régions montagneuses de l'ouest de l'Etat. Plusieurs localités des deux Etats de Caroline ont pris à leur tour samedi des arrêtés d'évacuation en prévision d'inondations.

La tempête "va provoquer des inondations catastrophiques sur des zones de Caroline du Nord et de Caroline du Sud pendant encore quelque temps", a averti un responsable de l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA), Steve Goldstein, en raison notamment du caractère "lent, presque à l'arrêt" de la tempête.