La Réunion toujours en alerte rouge après le passage du cyclone Bejisa

La préfecture maintient ce niveau d'alerte, "les conditions météorologiques étant encore très dégradées sur l'ensemble de l'île pendant la nuit".

Des vagues violentes frappent les côtes de l\'île de La Réunion à cause du cyclone Bejisa, le 2 janvier 2014.
Des vagues violentes frappent les côtes de l'île de La Réunion à cause du cyclone Bejisa, le 2 janvier 2014. (RICHARD BOUHET / AFP)

Le cyclone Bejisa est le plus violent phénomène météorologique à avoir touché l'île de La Réunion depuis 2002 et le passage de Dina, selon Le Journal de l'île de la Réunion. Jeudi 2 janvier, le territoire a été placé en alerte rouge, à partir de 10 heures (7 heures à Paris).

A 20h30, 172 000 foyers étaient privés d'électricité. Le préfet de l'île, Jean-Luc Marx, a annoncé en fin de journée que l'événement météo avait fait deux blessés graves et treize blessés légers. Francetv info résume la situation.

Où en est le cyclone ?

Bejisa s'éloignait lentement de La Réunion en début de soirée. A 20 heures, le cyclone se situait à 60 km des côtes. Cependant, "les conditions météorologiques seront encore très dégradées sur l'ensemble de l'île pendant la nuit", écrit le préfet dans un communiqué publié jeudi soir. Des vents supérieurs à 100 km/h sont attendus dans la nuit. Ainsi, la préfecture maintient l'alerte rouge jusqu'à nouvel ordre.

Mais le préfet espère que les avions pourront de nouveau atterrir sur l'île, vendredi matin dès 10 heures, ce qui signifierait une levée de l'alerte maximale.

Quelles conséquences pour l'île ? 

Les vents ont soufflé entre 120 et 150 km/h, parfois davantage. Ils ont même atteint les 200 km/h sur les reliefs exposés. De fortes pluies se sont abattues sur toute l'île. Selon EDF, à 20h30, 172 000 foyers étaient privés d'électricité, sur un total de 380 000. Cinq lignes à haute tension sont touchées dans le sud de l'île, précise un journaliste de La 1ère. Certaines coupures sont volontaires et destinées à "protéger les ouvrages de pompage et de distribution de l'eau".

Voici un aperçu des dégâts à Sainte-Suzanne et à Saint-André grâce à ce reportage de Réunion 1ère.

Quelles sont les mesures de sécurité mises en place ? 

Si la situation tend à se calmer, la population est appelée à rester chez elle. "Les consignes de prudence et de confinement restent de mise", écrit la préfecture. Toutes les sorties, formellement interdites, peuvent être verbalisées. Seuls les secours ont l'autorisation de sortir. Comme l'explique Réunion 1ère, la route du littoral est totalement fermée à la circulation. Pour tout renseignement, la préfecture a mis en place une cellule d'information joignable par téléphone au 02 62 41 00 00.

L'aéroport international Roland-Garros, situé dans le nord de l'île, est fermé. Toutes les activités portuaires sont suspendues. La quasi totalité des centres d'accueil des enfants et adolescents est restée également fermée, d'autant que les établissements scolaires sont actuellement en vacances d'été.

Plusieurs communes ont activé leur cellule de crise et prévu l'ouverture de centres d'hébergement. EDF, les compagnies de distribution d'eau et les opérateurs de téléphone ont mobilisé leurs équipes de secours.