Cyclone Batsirai : deux miraculés témoignent

Publié Mis à jour
Cyclone Batsirai : deux miraculés témoignent
France 2
Article rédigé par
C. Verove, I. Cavaletto, Réunion La 1ère - France 2
France Télévisions

Sur l’île de La Réunion, l’alerte rouge a été levée le vendredi 4 février après le passage du cyclone Batsirai. L’heure est à l’évaluation des dégâts. Certains ont tout perdu, et même frôlé la mort. Voici leur témoignage.

Alors que l’alerte rouge a été levée vendredi 4 février, le vent souffle encore avec force à La Réunion. Bertrand se rend sur le lieu où lui et sa locataire Marie-Paule ont failli mourir. Le long de la maison, une tranchée a été creusée par la crue d’une ravine provoquée par le cyclone Batsirai qui a fait rage dans la semaine sur l’île. Les deux habitants ont été emportés par la boue sur plusieurs dizaines de mètres. Bertrand s’est retrouvé bloqué sous la maison du voisin, au milieu des gravats.

12 blessées sur toute l'île

La puissance de l’eau a aussi dévasté la maison de Marie-Paule, aujourd’hui méconnaissable. "C’est un miracle qu’on s’en soit sortis", raconte le propriétaire, ému. Les deux habitants ont été secourus par les pompiers et pris en charge dans un centre d’hébergement. Indemnes, mais encore choqués. Sur toute l’île, le cyclone Batsirai a fait douze blessés.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.