Vidéo La loi climat "va faire entrer l'écologie dans la vie des gens", assure Barbara Pompili

Publié
Article rédigé par
Radio France

Nouvelle étiquette sur les produits dans les supermarchés, éducation à l'environnement ou encore renovation des logements... La loi climat, qui sera adoptée ce mardi, est "un paquet de mesures complémentaires de ce qu'on a fait avant", défend la ministre de la Transition écologique

"Cette loi va faire entrer l'écologie dans la vie des gens", a assuré Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, mardi 20 juillet sur franceinfo, alors que le Parlement doit définitivement adopter le projet de loi climat, critiqué par les ONG et la gauche pour son "manque d'ambition". "On fait énormément, on fait beaucoup, même si jamais vous ne m'entendrez dire que c'est suffisant, parce que c'est un combat de tous les jours", a poursuivi Barbara Pompili.

"Faire avancer plus vite la transition" 

Selon elle, le projet de loi climat va "donner à nos concitoyens la possibilité de devenir des acteurs, de pouvoir faire avancer plus vite la transition". Elle a rappelé qu'à l'école l'éducation à l'environnement sera "renforcée", que dans les grandes surfaces il sera possible de choisir "les produits qui sont meilleurs pour le climat" grâce à la mise en place d'étiquettes climat qui figureront également sur les publicités. "On va enfin pouvoir rénover les logements de manière simple et en ayant les moyens de le faire mais on va aussi pouvoir choisir le train plutôt que l'avion", a-t-elle détaillé.

Concernant la volonté de privilégier le train plutôt que l'avion, l'idée d'une TVA réduite sur les billets de train n'a pas été retenue, mais Barbara Pompili a estimé que l'objectif de faire baisser le prix des billets de train a été "atteint" avec la nouvelle grille tarifaire de la SNCF et la mise en place des prix plafonnés en fonction du temps de trajet. "Nous avons voulu une mesure efficace tout de suite plutôt qu'une mesure symbolique dont on n'était pas certain qu'elle se répercuterait sur les prix des billets".

"Cette loi, c'est un paquet de mesures complémentaires de ce qu'on a fait avant notamment sur le transport, le gaspillage, l'énergie circulaire, en complément du plan de relance" et des actions menées en partenariat avec l'Europe, a considéré Barbara Pompili. La ministre de la Transition écologique s'est ainsi félicitée d'avoir poussé en faveur de la fermeture des dernières centrales à charbon, "l'ennemi numéro 1 du climat", selon elle. "Ça n'a pas été simple, mais l'effet sur le climat est radical", a estimé la ministre. "On fait un travail au niveau français avec la loi climat et toutes les mesures autour, avec les mesures européennes et au niveau mondial. C'est un travail de fourmi, de titan, de longue haleine."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.