Var : les habitants face aux dégâts du violent orage qui s'est abattu à Pignans

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Var : les habitants face aux dégâts du violent orage qui s'est abattu à Pignans
FRANCE 2
Article rédigé par
B. Delopmbre, J. Debraux, K. Le Bouquin, N. Dahan, C. La Rocca, M. Aliaga, E. Ambroisin, F. Farrugia, M. Coste, V. Bour, France 3 Provence-Alpes, C. Ricco - France 2
France Télévisions

Une quantité d'eau phénoménale est tombée du ciel dans le Var. Selon certains météorologues, elle aurait suffi à éteindre le récent incendie. Les fortes averses ont laissé des traces, notamment dans la commune de Pignans. 

Peu à peu, les opérations de nettoyage ramènent à Pignans (Var), un semblant de vie normale. Mais certains habitants savent qu'ils auront du mal à passer à autre chose. "J'ai eu le temps de me faufiler à l'étage, sinon on m'aurait retrouvé mort", témoigne un sinistré, qui est failli resté prisonnier, de l'eau jusqu'au cou, au rez-de-chaussée de sa maison. Ce mardi 24 août, en l'espace d'une heure et demie, l'équivalent de trois mois de précipitations s'abattent sur la commune. Un torrent d'eau et de grêlons a dévalé les rues de la ville. 

Des vignes détruites par les grêlons

Au total, 22 maisons ont été inondées à Pignans. Des sinistrés ont perdu des meubles et de l'électroménager. "J'en ai pleuré, je n'étais pas bien du tout. Ça fait très mal au cœur de voir tout ça partir", raconte une sinistrée. Les intempéries n'ont fait aucune victime mais les dégâts sont importants, y compris chez les viticulteurs. A quelques jours des vendanges, un tiers des 38 hectares de vignes de Pascale Martin a été détruit. "On voit les impacts de grêlons, ça a fendu le grain, et là ça va pourrir dans les jours qui viennent", se désole la viticultrice. La mairie de Pignans a fait une demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.