Transition écologique : un plan en demi-teinte

Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de 14 réacteurs nucléaires d'ici 2035, mardi 27 novembre. Les deux de Fessenheim (Haut-Rhin) seront fermés en 2020. 

France 2

Le cap est désormais fixé par Emmanuel Macron. En 2035, le nucléaire représentera seulement 50% de la production d'électricité française, contre les trois quarts aujourd'hui. C'est l'engagement fait par le président de la République, mardi 27 novembre. "Concrètement, 14 réacteurs de 900 MW seront arrêtés d'ici à 2035. Réduire la part du nucléaire, ce n'est pas pour autant renoncer au nucléaire", a-t-il déclaré.

"Des grands discours, des petits pas"

À l'été 2020, les deux réacteurs de Fessenheim (Haut-Rhin) seront fermés. Entre 2025 et 2030, quatre à six autres réacteurs s'arrêteraient, en fonction des besoins du pays. Enfin, entre 2030 et 2035, six réacteurs devraient cesser de fonctionner. À EDF de choisir les sites parmi les plus vieilles centrales. Pour les écologistes, ces fermetures sont insuffisantes. "On reste totalement piégés par le nucléaire, on reportera les fermetures juste avant 2030 et même, potentiellement, on prendra des décisions de nouvelles constructions (...). Comme d'habitude,finalement, des grands discours, des touts petits pas", pour Yannick Jadot, député européen EELV.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), le 14 mars 2011.
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), le 14 mars 2011. (FREDERICK FLORIN / AFP)