Pyrénées : les stations de ski lancent des plans d'investissement pour s'adapter au réchauffement climatique

Publié
Stations de ski : elles lancent des plans d'investissement pour s'adapter au réchauffement climatique
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Justet, O. Labalette, S. Ripaud - France 2
France Télévisions

En France, c'est une problématique environnementale qui complique sérieusement la vie des stations de ski. Il y a de moins en moins de neige à la montagne et les températures grimpent, même en plein hiver. De plus en plus de communes sont contraintes de se réinventer pour continuer d'attirer les vacanciers.

Chaque hiver, la neige recouvre le massif de Pyrénées. Depuis quelques années, la neige "or blanc des montagnes" porte bien son nom dans la région. Précieuse pour les stations, comme à Peyragudes (Hautes-Pyrénées et Haute-Garonne), à 1 700 mètres d'altitude, elle se fait de plus en plus rare sur les pistes. Alors pour l'exploiter et la conserver au mieux, les employés utilisent des dameuses dernière génération. "On sait exactement à l'instant T, la hauteur de neige qu'on a sous les chenilles. Ça permet d'optimiser la production de neige", indique Grégory Fromentin, chef de Snowpark.

Un centre de Balnéo

Au total, 25% de neige artificielle en moins est utilisée chaque année. C'est un matériel devenu nécessaire, car avec le réchauffement climatique, d'ici 2050, Peyragudes perdra plus d'un mois d'enneigement. Alors la station ne mise plus uniquement sur le ski et développe d'autres activités l'hiver, comme le VTT. En plus de ses loisirs, elle peut aussi compter sur ses récentes infrastructures. Dans la vallée, été comme hiver, le centre de Balnéo attire les vacanciers, il a comptabilisé 300 000 entrées en 2021. Une dizaine de stations au total dans les Pyrénées ont déjà lancé des plans d'investissement, afin de s'adapter au réchauffement climatique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.