Plus de 80 économistes du monde entier appellent à arrêter d'investir dans les combustibles fossiles

Arrêter d'investir dans l'énergie fossile : c'est l'appel lancé par 80 économiste jeudi à l'intention des "investisseurs, institutions et tous les acteurs internationaux du développement". 

Un employé d\'une exploitation gazière et pétrolière à Barmer, en Inde. 
Un employé d'une exploitation gazière et pétrolière à Barmer, en Inde.  (MONEY SHARMA / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Plus de 80 économistes venant de 20 pays différents, dont l'Américain Jeffrey Sachs, le grec Yanis Varoufakis ou les Français Cécile Renouard et Dominique Plihon, ont publié jeudi 7 décembre une déclaration réclamant "l’arrêt total des flux financiers vers la production et les infrastructures fossiles et une augmentation massive des investissements dans les énergies renouvelables". "Pas un euro de plus ne doit être accordé au charbon, au pétrole et au gaz", annoncent-ils dans cette déclaration.  

Parmi ces économistes, l'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis. "Il est temps que les dirigeants européens, et en particulier le président Macron, qui comprend la menace que représente le déni climatique de Donald Trump pour notre planète, en finissent avec les subventions et les investissements qui entretiennent notre dépendance aux combustibles fossiles", a-t-il affirmé.  

Des projets qui nuisent "à la planète, aux populations et à l'économie"

Dans leur déclaration, les économistes estiment que "malgré les engagements pris lors de la COP21, les gouvernements et les institutions financières publiques et privées continuent malheureusement d’investir dans les combustibles fossiles", alors que, selon eux, "ces projets nuisent à la planète, aux populations et à l’économie". Cette déclaration fait suite à l’avertissement lancé par plus de 15 000 scientifiques du monde entier. Ils soutiennent que des mesures "urgentes" sont nécessaires pour préserver l'environnement.


Arrêt des investissements dans l’énergie fossile : "Plus on attend plus ça va coûter cher" (Pr Fontagné)
--'--
--'--

"Si on continue dans cette trajectoire, prévient Lionel Fontagné, professeur à l'université Paris 1 et signataire de l'appel, les problèmes climatiques que nous allons avoir vont devenir non soutenables et plus on attend plus ça va coûter cher de traiter ces problèmes climatiques"

Les investisseurs, les institutions et tous les acteurs internationaux du développement doivent reconnaître que la poursuite des investissements dans la production d’énergies fossiles est incompatible avec une réelle action pour le climat

Les 80 économistes signataires

Dans un communiqué

Ils espèrent que l'année 2018 "sera marquée par une accélération de l’abandon des combustibles fossiles et de la transition vers une énergie 100% renouvelable pour tous", arguant que la transition des combustibles fossiles vers l'énergie renouvelable "représente l’une des plus formidables opportunités économiques de l’histoire humaine, mais elle ne suffira pas à sauver notre climat si nous tergiversons en continuant d’investir dans les combustibles fossiles".