Météo : pourquoi fait-il si chaud en plein mois d'octobre ? On a posé la question à un météorologue

Selon Patrick Galois, cet été indien n'a rien d'anormal. "Ce qui rend ce pic de douceur plus remarquable est que nous sortons d'une séquence de températures fraîches", explique-t-il.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
A la mi-octobre, le mercure est à la hausse dans la plupart des villes de France.  (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Un mercure qui s'envole en plein automne. Mardi 19 octobre, loin des habituelles matinées fraîches et brumeuses d'octobre, le thermomètre affichait en moyenne 16 °C dans l'Hexagone. Et les températures ont continué à grimper dans la journée, oscillant entre 19 °C et 26 °C selon les régions.

Sur la façade atlantique, les villes côtières de Biarritz et de Bordeaux affichent respectivement 26 °C et 25 °C. Dans le centre de la France, la température culmine à 25 °C à Bourges. Ces chaleurs quasiment estivales sont-elles exceptionnelles ? Sont-elles amenées à durer ? Franceinfo a posé la question à Patrick Galois, météorologue à Météo France.

Franceinfo : Ces températures élevées sont-elles hors du commun ? 

Patrick Galois : Ces températures n'ont rien d'exceptionnel. Ce qui rend ce pic de douceur plus remarquable est que nous sortons d'une séquence de températures fraîches. Mais en soi, cette douceur n'a rien d'extraordinaire pour la saison. Ce type de variations de températures est même tout à fait dans la logique de notre climat hexagonal.

"D'autres séquences de douceur, comme celle-ci, peuvent se répéter même au cœur de l'hiver."

Patrick Galois, météorologue

à franceinfo

Cependant, octobre est en général le dernier mois dans l'année où nous pouvons voir s'afficher 30 °C sur les thermomètres, plutôt dans des régions situées dans le sud de la France.

Comment expliquer ces températures quasiment estivales en plein automne ?

Cette situation s'explique par le passage d'un flux de vents venant du sud. Nous avons eu, pendant quelque temps, une dépression sur l'Atlantique qui a fait remonter l'air chaud du sud de l'Europe voire de l'Afrique du Nord. Et cette masse d'air chaud se déplace progressivement vers l'est et le nord du pays.

"Nous sommes actuellement dans des températures situées entre 4 °C et 8 °C au-dessus de la normale saisonnière, mais pas dans des records de douceur."

Patrick Galois, météorologue

à franceinfo

A la mi-octobre, la température peut encore dépasser les 30 °C dans le Sud-Ouest, dans des villes comme Biarritz. Actuellement, nous sommes autour de 28 °C dans cette région. Alors que du côté de la Méditerranée, les températures sont à peine au-dessus des normales saisonnières. Et dans la capitale, la température est de 23 °C mardi. Les 15 et 16 octobre 2018, le mercure était monté à 26 °C.

Est-ce que cela présage d'un hiver avec des températures plus douces que la normale ?

Nous n'avons pas encore assez d'éléments pour nous prononcer sur les températures hivernales à venir. Nous avions projeté un automne plus doux mais il a commencé en fraîcheur pour atteindre les températures que nous connaissons actuellement.

Ce qui est sûr, c'est qu'après une deuxième journée, mercredi 20 octobre, sous le signe de la douceur, les températures vont chuter vers des normes de saison. Selon nos prévisions à 8-10 jours, aucun nouveau pic de douceur comme celui-ci n'est prévu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.